Il n’y a pas que le service à la personne qui permette d’alléger votre avis d’imposition. C’est important de se tenir informé pour ne pas passer à côté de plusieurs milliers d’euros d’économies !

Don Associatif 

Vous pouvez bénéficier de 66% de réduction d’impôt dans la limite de 20% du revenu imposable. Cela s’applique dans 4 cas de figure : les organismes d’intérêt général (humanitaire, culturel, utilité publique, etc.), l’aide aux personnes en difficulté (repas, soins médicaux, ou logement), les organismes de l’UE (lutte contre la fraude), et l’aide à la reconstruction de Notre-Dame (75% de réduction pour les dons de moins de 1 000 €).

Transition énergétique

Le crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE) permet de réduire votre imposition pour les travaux d’économie d’énergie en résidence principale. L’éligibilité, tout comme le montant du crédit, se détermine selon plusieurs critères spécifiques. Pour plus de renseignements, n’hésitez pas à visiter le site officiel.

Équipement d’aide à la personne

Que vous soyez propriétaire, occupant, ou locataire, vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt pour installer certains équipements. Cela inclut le matériel destiné à l’aide aux personnes âgées ou aux personnes atteintes d’un handicap. Le crédit d’impôt est calculé selon vos dépenses, avec un plafond pluriannuel de 5 000 € pour les personnes célibataires, veuves, ou divorcées, et de 10 000 € pour les couples mariés ou pacsés qui effectuent une déclaration commune.

Investir dans une entreprise

Si vous contribuez au capital initial ou à l’augmentation de capital d’une PME, il est possible d’obtenir une réduction d’impôt qui s’élève à 18% des versements annuels. Le plafond est fixé à 50 000 € pour une personne célibataire, veuve, ou divorcée, et 100 000 € pour un couple marié ou pacsé soumis à une déclaration commune. Les conditions nécessaires sont également disponibles sur le site officiel des impôts.

Cotisation syndicale

Pour bénéficier d’un crédit sur vos cotisations syndicales, il faut opter pour l’abattement automatique du fisc et non la déduction des frais réels (les charges liées à votre emploi comme les transports, les repas, ou le matériel). En revanche, si vous êtes salarié du secteur privé ou public, fonctionnaire, retraité adhérent d’un syndicat, ou chômeur involontairement privé d’emploi, vous pouvez percevoir 66% de crédit sur vos cotisations.

Share This